sardana

Chargement & Déchargement

Chargement & Déchargement

Le Sardana possède une installation de chargement/déchargement avancée et contrôlé par ordinateur. L’installation consiste en 27 réservoirs de pression cylindriques dressées. 26 de ces réservoirs servent au transport des matières poudreuses.  Un de ces réservoirs est utilisé comme épurateur. Celui-ci est muni de 150 filtres à poussières. Les réservoirs sont reliés les uns aux autres par des conduits d’aération. Le bateau a une ligne de chargement et une ligne de déchargement et une ligne d’aération alimenté par deux compresseurs Sullair. Le dessus et le dessous des réservoirs sont sphériques. Ceci permet de monter en pression dans les réservoirs. Tout le processus de chargement et déchargement se fait sans poussière.

L’ordinateur dans la timonerie enregistre grâce à des jauges électroniques dans quelle mesure les réservoirs sont remplis. L’ordinateur dans la timonerie enregistre également le poids total du chargement et si le chargement est reparti proportionnellement sur le bateau. Pour cela des capteurs ont été installés près des échelles de jauge qui sont reliés au programme d’indicateur de charge.

Le capitaine prend ces échelles de manière digitale avant le chargement et le déchargement. Ensuite le connaissement est très facile à faire.

Chargement

Chargement

Déchargement

Déchargement

Le bateau se décharge en mettant la matière poudreuse dans les réservoirs sous pression. L’air comprimé se répartit sur tout le fond des réservoirs et rend la matière poudreuse transportable.

Les réservoirs ont dans le fond un double fond, qui est monté comme un entonnoir. Le double fond consiste en une plaque perforée, couvert d’une toile en nylon qui est fixé avec des bandes métalliques. Elle ne laisse passer que l’air comprimé; pas la matière poudreuse.

Le double fond est répartie en 3 compartiments avec chaqu’un un conduit d’air. L’air comprimée qui est soufflé par ces conduits d’air sous la toile en nylon, assure que pendant le déchargement la matière poudreuse est poussée vers le milieu du réservoir. Si le réservoir a atteint la bonne pression, la trappe de déchargement s’ouvre. Le mélange matière-poudreuse-air-comprimée traverse de lui-même la ligne de déchargement, le tuyau de déchargement jusqu’aux silos du client. Quand le réservoir se vide, la pression diminue car il n’y a plus de produit dans la ligne de déchargement. Pour vider entièrement les réservoirs, les compartiments / conduits d’air avec vannes s’ouvrent et se ferment alternativement. Ceci provoque des rafales d’air sous la toile. Celle-ci pousse de cette manière les derniers restes de matière poudreuse vers la ligne de déchargement. Quand le réservoir est vide, l’ordinateur bascule vers le prochain réservoir.

Grâce au système de déchargement informatisé le processus de déchargement se fait plus rapidement et plus facilement qu’avant. De plus le moteur de compresseur utilise 30% de puissance en moins. Comme les compresseurs sont entraînés par un moteur électronique, la consommation de carburant et l’émission de carbone ont diminués d’environ 50%. Quand le processus est fini, les réservoirs ont été complètement nettoyés par l’air comprimé. Ceci rend le rechargement d’une autre matière poudreuse aussitôt possible.

Le bateau a été équipé d’une double ligne et peut donc décharger avec deux tuyaux indépendants au même moment. Ceci si l’installation du client le permet. Il doit y avoir 2 conduits de 6” ou un conduit de 8”,10”, ou 12”. Nous avons les adaptateurs pour pouvoir décharger avec deux tuyaux. Le déchargement se fait ainsi deux fois plus rapide dans la plupart des cas.

Influences sur la vitesse de déchargement

Des facteurs qui ont un impact pour réaliser le moins de contre-pression et de ce fait une vitesse de déchargement élevée sont: